Démocratie en milieu associatif ?

Imprimer

Quelques pistes de réflexion et d'action

A l’heure où l’interdiction de se rassembler limite l’exercice de certains de nos droits civiques, vous êtes nombreux à nous demander, au moment de créer votre association, s’il est nécessaire de recruter beaucoup de membres. Bien qu’il soit légalement possible de créer une association à deux, il se pose la question des valeurs fondamentales d’une association et de l’importance d’avoir un réel fonctionnement démocratique pour que les intérêts individuels se transforment en intérêts collectifs. 

 

Au-delà de cet idéal, quelle est la réalité vécue par les associations dans leur fonctionnement ? Dans quelle mesure les individus sont-ils encore prêts aujourd’hui à s’engager durablement pour une cause associative en devenant membre tout en assistant aux assemblées générales ? La notion de responsabilité collective, de prises de décisions en groupe et de partage du pouvoir est-elle encore en adéquation avec le besoin d’agir des citoyens ? Ce mode de fonctionnement répond-il, comme certaines recherches le suggèrent, aux besoins des jeunes générations ? 

 

A contrario, on peut se demander comment une association dont le nombre de membres se compte sur les doigts d’une main peut évaluer les besoins en constante évolution de la population auprès de laquelle elle souhaite agir ? Une démarche participative reste-t-elle le gage de l’innovation sociale et d’une action souple et agile ? Existe-t-il des alternatives au statut de membre ?

 

Chez Bénévolat Vaud, nous sommes persuadés que c’est auprès des nombreux acteurs du domaine associatif et des collectifs informels impliqués dans la société civile que ces questions peuvent trouver une réponse aussi riche, variée et nuancée que sont les projets à but social, culturel, écologique ou sportif que nous nous engageons à soutenir au quotidien.

 

Quelles actions pour plus de démocratie ?

La Grève de Climat porte activement les valeurs démocratiques et participatives. Elle incite notamment à l’organisation d’assemblées populaires au niveau local, d’un quartier ou d’un village. Ces assemblées peuvent avoir différents buts, comme par exemple faire émerger des projets citoyens de résilience locale (de transition écologique et sociale) ou débattre d’un sujet d’actualité locale pouvant également amener à des actions militantes. Sur le site de la Grève pour l’Avenir vous trouverez plus d’infos à ce sujet, ainsi qu’un guide détaillé pour vous aider à organiser une telle assemblée. 

Dans la même lignée, Bénévolat-Vaud propose dans son nouveau catalogue de formations 2021 une introduction à la gouvernance partagée. Vous y expérimenterez des postures d'écoute et de partage, ainsi que des outils permettant la participation de tous et la distribution du pouvoir.



autres actualités

Ruchonnet 1 - 1003 Lausanne - Tél +41 21 313 24 00 - contactCopyright©2011   Plan du site   réalisation imedia