DOMAINE

COOPÉRATION ET DÉVELOPPEMENT

 
 
 
 
 

Ce domaine met en avant la solidarité et la coopération entre les peuples. L’égalité des chances n’existe malheureusement pas et, d’un pays à l’autre, nous ne naissons pas tous avec les mêmes richesses.

Partant de ce constat, de nombreuses organisations mettent en place des projets avec des partenaires pour améliorer les conditions de vie des populations dans des pays confrontés à des difficultés.

L’engagement dans ce secteur d’activité peut prendre différentes formes. Il n’est pas obligatoire de partir à l’autre bout du monde pour aider. En effet, il est tout à fait possible de soutenir ce type de causes en restant en Suisse. Vous pouvez, par exemple, participer à la recherche de fonds ou à des tâches de secrétariat, ou encore tenir la comptabilité pour une organisation active au Népal. Mais il est aussi possible de rejoindre d’autres régions du monde afin de travailler avec les populations locales.

Cet engagement nécessite une ouverture d’esprit, de l’intérêt pour d’autres cultures, et d’œuvrer pour plus de justice sociale et en faveur d’une amélioration des conditions de vie de tout un chacun. En retour, les bénévoles qui s’investissent dans ce domaine côtoient chaque jour de précieuses valeurs telles que l’équité, le partage et la solidarité internationale.

Et si la différence, c’était vous ?

Quelques exemples d’activités bénévoles

  • soutien à des organisations locales de défense des droits humains et des populations civiles de régions en crise ;
  • traduction de documents ;
  • aide à la recherche de fonds pour une organisation ;
  • travail administratif, secrétariat ;
  • webmastering.

Quelques exemples d’organisations qui font appel à des bénévoles

  • TO GO TO TOGO, Medair, Association Africatilé, Fondation FAPTI, L’AAFIP.

le témoignage de la bénévole

« Je me suis naturellement tournée vers la coopération au développement pensant que j'apporterais une aide concrète à des personnes dans le besoin. Norlha vient en aide aux populations himalayennes et j'ai un intérêt pour la culture tibétaine depuis mon adolescence.

C'était une manière de découvrir ces populations et ces pays avec un regard différent de celui avec lequel on nous les présente en général, un regard plus axé sur le côté civilisation / économie / développement que culturel.

C'est un plaisir de travailler pour une chose à laquelle on croit. C'est une participation valorisante car on sait que notre travail a une utilité. »

Hélène, 31 ans, bénévole dans l’association Norlha

L’expert du domaine

« Au sein de la FEDEVACO (Fédération vaudoise de coopération) comme de nombreuses ONG, le bénévolat est indispensable […]. En effet, la majorité des ONG en Suisse travaille uniquement avec des bénévoles qui s’engagent plusieurs heures par semaine. Il en est de même dans les pays du Sud, où les partenaires des ONG suisses peuvent compter sur l’engagement fort des populations locales pour réaliser des projets de développement.

Être bénévole dans le domaine de la coopération et du développement, c’est participer, même à petite échelle, à un objectif de solidarité qui vise à faire de ce monde un monde meilleur. Mais c’est aussi l’échange, la collaboration avec des partenaires de tous horizons. Et la possibilité de valoriser l’expérience bénévole au sein d’une ONG pour en faire un objectif professionnel.

Il faut posséder des compétences humaines, et pour certains postes, des compétences techniques également. Il faut surtout un engagement fort au service de la solidarité internationale. Une expérience «de terrain», dans un projet de coopération dans un pays du Sud est un plus, voire une nécessité. »

Alexandre Cavin, chargé de projets à la FEDEVACO



Ruchonnet 1 - 1003 Lausanne - Tél +41 21 313 24 00 - contact Copyright©2022   réalisation imedia